Parc Naturel Régional des Monts d'Ardèche

Géomorphologies et paysages

Retour à la liste

Belvédère de l'Airette

Belvédère de l'Airette

Panorama orienté nord permettant de balayer plusieurs épisodes géologiques du Parc et du département, caractérisé par trois grands ensembles différents : les terrains cristallins, les terrains sédimentaires du Trias, Jurassique et Crétacé, et les terrains volcaniques.

Les roches cristallines datent de la formation du socle lors de la création de la chaîne hercynienne, il y a 300 millions d'années. Il faut attendre le début de l'ère secondaire pour qu'apparaissent les conditions de formation des roches sédimentaires. Pendant le Trias (-250 à -203 millions d'années), des sables, graviers et galets s'assemblent pour former les grès de cette époque, aujourd'hui révélés par la présence de pinèdes.


Au début du Jurassique (-203 à -135 millions d'années), la mer envahie toute l'Ardèche. De nombreuses failles entraînent la formation de bassins sous-marins (Aubenas, Privas...) et de hauts fonds (col de l'Escrinet par exemple). La sédimentation est principalement calcaire et siliceuse pendant le Jurassique inférieur, marneuse pendant le Jurassique moyen et de nouveau calcaire pendant le Jurassique supérieur et le début du Crétacé. A certains endroits, des failles décalent le Jurassique inférieur, caractérisé par un habitat pavillonnaire moderne qui occupe les anciennes terrasses cultivées.
A partir du Jurassique moyen, les terrains se caractérisent par une sédimentation à base de marnes et de calcaires marneux. Moins résistants à l'érosion, ces terrains sont aujourd'hui décelables à la base de la cuesta en calcaire située à l'est. Le début du Crétacé donne une combe dans laquelle est construite le village de Mirabel, au pied du Coiron. A la fin du Crétacé, les mouvements pyrénéens puis la surrection alpine provoque une faille qui entraîne l'effondrement du Bas Vivarais par rapport à la partie cristalline. Soumis à l'érosion, ces nouveaux reliefs sont rapidement dépourvus de leur couverture sédimentaire (calcaires ou grès).

Après le retrait de la mer au Crétacé supérieur (-96 à -65 millions d'années), l'élévation des Alpes entraîne une activité volcanique en Ardèche. Une des premières manifestations de ce volcanisme (pour ce que l'on voit dans le paysage) a lieu sur ce qui est aujourd'hui appelé le plateau du Coiron. Ce plateau volcanique (-8 à -6 millions d'années) se caractérise par une inversion de relief. Une des hypothèses expliquant la forme particulière en feuille de chêne attribuée au Massif du Coiron serait l'insertion des roches basaltiques dans les anciens réseaux hydrographiques des roches sédimentaires.

Très facile

Ce panorama permet de balayer 300 millions d'années d'histoire géologique du territoire.

Calculer votre itinéraire

Actualités

TOUT ! Vous saurez TOUT sur le parc des Monts d'Ardèche

TOUT ! Vous saurez TOUT sur le parc des Monts d'Ardèche

Le Parc vient d'éditer un guide de 12 pages qui présente son territoire, son organisation et son action. Feuilletez-le ICI !

12ème conférence européenne des Géoparks

12ème conférence européenne des Géoparks

Le Parc des Monts d'Ardèche était présent à la 12ème conférence européenne des Géoparks qui se déroulait du 4 au 6 septembre en Italie.

Voir toutes les actualités

Le Parc en images



Voir la photothèque