Parc Naturel Régional des Monts d'Ardèche

Les jeunes volcans d'Ardèche

Retour à la liste

Volcan du Souilhol

Volcan du Souilhol

Jeune volcan d'Ardèche de type strombolien, lié à la phase terminale de la série éruptive des volcans du Bas-Vivarais ayant connu une phase explosive, puis une phase effusive qui fut à l'origine de deux coulées. Il s'élève à 680 mètres d'altitude sur la ligne de crête séparant les vallées de l'Ardèche et du Lignon.

Le Souilhol est situé dans le même axe que le Maar Doris et les Gravennes de Thueyts et Montpezat.
La continuité de ces appareils volcaniques indique la présence de fractures dans le socle d'où est remonté le magma. Le Souilhol se distingue toutefois de autres volcans par sa lave très fluide à la température très élevée (jusqu'à 1200°c) souvent caractéristique des volcans Hawaiiens. Cette lave pulvérisée a donné différents types de bombes volcaniques : des bombes en rubans, ainsi que des cheveux de Pelé, de fins filaments de roches, nommés ainsi en référence à la déesse hawaïenne du feu. D'autres projections présentent une surface en sont appelées « croûte de pain »: l'échappement du gaz contenu dans la bombe alors que celle-ci est en l'air, sont à l'origine de cet aspect particulier.

Lors de son activité effusive, le Souilhol a produit deux coulées : la première, orientée sud-est, s'est déversée dans la vallée du Lignon avant de rejoindre la vallée de l'Ardèche jusqu'à Pont-de-Labeaume, où elle recouvre la coulée du Ray-Pic. La seconde, qui s'est déversée vers le nord-ouest, s'est divisée en deux avant d'encercler le hameau de Neyrac-Haut en butant contre la montagne.

Après le refroidissement de la lave, l'Ardèche a entaillé cette coulée en recreusant son lit, mettant en évidence la structure interne de la coulée et en particulier les orgues basaltiques de la vraie colonnade. Cette dernière mesure par endroits une dizaine de mètres de haut. Elle est antérieure à la coulée de la coupe de Jaujac, qui a terminé sa course contre elle au niveau de la confluence des vallées de l'Ardèche et du Lignon.

Difficile

490 m

11.5 km

Le « basalte qui pleure » présent ici (roche emprisonnant du gaz carbonique qui se condense lorsqu'il est mis à l'air) est une roche présente sur seulement sept volcans en France. A noter également que la lave particulièrement fluide et chaude du volcan est à l'origine de la forme torsadée des projections. Par ailleurs, le Souilhol présenterait la plus grosse bombe volcanique du territoire sur les pourtours de son cratère.

Calculer votre itinéraire

Actualités

Web série : Des montagnes à partager

Web série : Des montagnes à partager

Destinations exceptionnelles, les Parcs naturels régionaux d’Auvergne Rhône-Alpes sensibilisent les pratiquants de loisirs de pleine nature au...

BILAN D'ACTIVITÉS 2017

BILAN D'ACTIVITÉS 2017

Ce bilan d’activités doit permettre aux élus et tout particulièrement aux délégués de rendre compte des actions menées en 2017. Au-delà...

12ème conférence européenne des Géoparks

12ème conférence européenne des Géoparks

Le Parc des Monts d'Ardèche était présent à la 12ème conférence européenne des Géoparks qui se déroulait du 4 au 6 septembre en Italie.

Voir toutes les actualités

Le Parc en images



Voir la photothèque