Parc Naturel Régional des Monts d'Ardèche

Présentation du Geopark

Histoire géologique de l'Ardèche

Une brève histoire de 550 millions d'années

L'himalaya ardéchois (-550 à -300 Ma).

L'histoire géologique de l'Ardèche remonte au Cambrien. A cette époque un océan qui sépare deux continents occupe une grande partie de l'Europe. C'est la fermeture de cet océan et la collision entre deux plaques continentales qui entraînent la surrection de la chaîne dite « hercynienne » ou « varisque », sur des milliers de kilomètres. Durant cet épisode, des processus de métamorphismes et des déformations multiples affectent les roches : l'élévation de pression et/ou de température entraînent des recristallisations plus ou moins poussées. Ainsi, en fonction de la roche-mère et des conditions du métamorphisme, différentes nouvelles roches sont formées : schistes, micaschistes, gneiss, migmatites, granites, etc.

La terre au Permien

L'action permanente de l'érosion a raboté des très hauts sommets, dégageant jusqu'à près de 15 kilomètres d'épaisseur de roches. L'érosion de cette chaîne de montagne se poursuit encore aujourd'hui, entraînant des modelés variables, incisant les vastes massifs en de profondes gorges, les transformant en chaos, en clapas. Les débris issus de la dégradation de la chaîne hercynienne sont transportés, parfois sur de grandes distances, par gravitation ou par des cours d'eau.

Vous pourrez en découvrir davantage en visitant les Géosites illustrant cette période :

  • Belvédére de Saint-Michel-de-Chabrillanoux
  • Chaos de Montselgues
  • Métamorphisme de la vallée de Labeaume
  • Carrière de leptynite à Chalencon
  • Blocs de granite à Sainte-Marguerite-Lafigère

La jungle ardéchoise ( -355/ -300 Ma)

Au Carbonifère, dans un climat chaud et humide, une végétation luxuriante se développe près des grands lacs qui occupent les parties basses du relief. Au fond de ces lacs se sédimentent les débris de la chaîne hercynienne, et de récurrents phénomènes de subsidence provoquent l'enfouissement de la végétation sous des niveaux détritiques. Ces différentes strates, qui se retrouvent aujourd'hui sous forme de grès et de houille, reposent sur les terrains cristallins précédemment formés.

A découvrir :

  • les affleurements du Bassin carbonifère de Prades, Jaujac,La Souche

Au Permien, entre -300 et -250 Ma, l'érosion se poursuit, et le climat tropical aride du Permien favorise l'apparition du fer qui teinte en rouge une grande partie des sédiments. En Ardèche, située alors en zone continentale, les sédiments s'accumulent dans des bassins d'effondrements. Les roches qui se sont formées à cette époque montrent une alternance de grès fin ou grossiers, des conglomérats, des argilites.

Géosite illustrant cette période :

  • Les Fourniols


Le delta aux reptiles (-245 à -250Ma)

La mer se rapproche progressivement des limites de l'actuel département de l'Ardèche. Au Trias, entre -245 et -200 Ma, de larges cours d'eau charrient une grande quantité de sédiments, dans un paysage aux reliefs assez doux, pour aller se jeter dans la mer au sud-est. Tout au long du Trias, la mer fluctue sur le territoire ardéchois, tantôt situé en zone lagunaire, tantôt en zone un peu plus profonde avec des périodes de transgression marine (Trias moyen). Cette période est caractérisée par la formation de bancs de grès, de dolomie et d'argilite qu'il est possible d'observer sur toute la bordure sud-est du Parc, le long d'une ligne allant de Privas aux Vans. La présence de reptiles à cette époque est attestée par des empreintes de crocodiliens et de dinosaures.

Géosites illustrant cette période :

  • Cascade de Baumicou
  • Serre de Gruas
  • Grès du Bois-du-Four
  • Grès du Trias et Empreintes de reptiles


La mer ardéchoise du Jurassique inférieur au Crétacé (-200 à -87 Ma)

Au Jurassique inférieur, l'Ardèche évolue vers une phase marine. Parallèlement à la sédimentation qui s'opère dans ce contexte, des failles s'activent : elles seront à l'origine de bassins d'effondrement (grabens à Privas et Aubenas) et de hauts-fonds (horsts). Si la sédimentation est importante dans les zones de bas-fonds (les sédiments s'y précipitent), les hauts-fonds sont propices au développement de récifs coralliens, la mer y étant plus chaude et la sédimentation moins importante. Les roches sédimentaires qui se forment à cette époque peuvent être variées : bancs de conglomérats à galets de quartz, calcaires gréseux...


Au Jurassique moyen, la sédimentation devient plutôt marneuse, abondante et plus régulière. Cette période plutôt calme par rapport à la précédente, est suivie par une nouvelle période agitée : en effet, au Jurassique supérieur, des bancs plus ou moins épais de calcaires connaissent également des glissements sous-marins.

la terre à la fin du jurassique - Copie

Au Crétacé, la mer recouvre tout le département favorisant le dépôt de marnes puis, à nouveau, de calcaires récifaux (urgonien).

Retour à la terre ferme (-65 Ma à 13Ma)

Vers la fin du Crétacé supérieur, la mer s'est pratiquement entièrement retirée du territoire et l'Ardèche entre dans une période continentale qui va être marquée par des contraintes tectoniques fortes : contre-coup de la formation des Pyrénées, ouverture de bassins d'Alès et de Valence à l'Oligocène avec apparition du grand décalage entre le Bas-Vivarais et le plateau ardéchois et enfin, contrecoup de l'émergence des Alpes à l'Est. Distension et compression soulèvent la bordure orientale du Massif Central et rajeunissent les reliefs. C’est l’origine de cette grande marche d’escalier de plus de 1000 mètres entre la basse Ardèche et la montagne ardéchoise.

Les Géosites à découvrir illustrant cette période :

  • Le Cirque de Naves
  • Les Calcaires du Bois-du-Four
  • Les Glissements sous-marin et calcaire de l'Hettangien à Saint-Julien-du-Serre
  • Les Grottes de la Jaubernie

Volcanismes ardéchois (Tertiaire et Quaternaire)

Vers la fin du Tertiaire, l'ensemble de l'Ardèche cristalline se soulève une nouvelle fois. La poussée des Alpes qui entraîne la déformation du Massif central s'accompagne de failles qui affectent le socle. Ces dernières donnent lieu à la mise en place d'appareils volcaniques qui profitent du réseau de fractures pour épancher leur magma. Les premiers volcans ardéchois se manifestent donc au Miocène supérieur, dans le secteur de Mézenc –Gerbier (12 à 6 Ma) relayé par le volcanisme du Coiron (- 8 à – 6Ma) et le volcanisme du Devès (- 2Ma). Plus récemment, l'Ardèche connaît un nouvel et dernier épisode volcanique, avec la mise en place des jeunes volcans d'Ardèche sur le territoire du Parc.


• Le Volcanisme du pays des Sucs (-12Ma à -6Ma)


Les manifestations volcaniques dans ce secteur se sont étendues sur une période d'environ 6 millions d'années, ce qui explique les différenciations magmatiques et une certaine évolution des dynamismes volcaniques. En effet, le volcanisme le plus ancien de ce secteur se manifeste sous forme d'épanchement de laves fluides (basaltes) : la lave émise comble les anciennes vallées ; les émissions successives forment alors des empilements de coulées.
Après les basaltes, les laves évoluent vers des trachytes et phonolites. Particulièrement visqueuse, la phonolite donne des édifices de types dômes et pitons localement appelés « Sucs »., Le volcanisme de ce secteur montre également des phases de phréatomagmatiques à l'origine de maars.

Géosites illustrant cette période :

  • Le Mont Mézenc
  • Le Gerbier-de-Jonc et les sources de la Loire
  • Le Maar d'Echamps et sources de Molines
  • Le Cirque des Boutières
  • Le Lac de Saint-Martial
  • Les Coulées de Saint-Clément
  • Les Structures annulaires de Sara et Pradoux
  • Les Roches de Borée
  • Les cinq Sucs
  • Le Maar de Chaudeyrolles et Mont Signon
  • Le Suc de Montivernoux
  • La Vallée de l'Aubépin à Moudeyres
  • Les dents du Mézenc à Chaudeyrolles


• Le Volcanisme rattachés à l'épisode du Coiron


Le volcanisme de cette période est caractérisé par des laves basaltiques fluides. Il correspond aujourd'hui à des dykes et de neck ou encore des empilements de coulées, ces derniers ayant, dans de nombreux cas, été mis en évidence par des inversions de reliefs.


Géosites illustrant cette période :

  • Le Rocher de Brion
  • Le Volcan du Don
  • Le Volcan du Chirouze
  • Le Roc de Gourdon
  • Le Rocher d'Ajoux
  • Le Neck de Crau
  • La Carrière de basalte à Saint-Julien-Boutières


• Les jeunes volcans d'Ardèche (-166 000 ans à -45 500 ans).


Ces volcans sont rattachés au volcanisme du Bas-Vivarais, zone qui après la chaîne des Puys, forme le second territoire du Massif Central caractérisé par une activité volcanique récente. Les laves basaltiques de ce secteur associées à la présence ou l'absence d'eau, sont à l'origine de deux types de formations volcaniques caractéristiques de la province : le volcanisme de type strombolien et le volcanisme de type phréatomagmatique (maars). Les plus jeunes de ces volcans auraient près de 46 000 ans, d'où la forme particulièrement bien conservée de certains cônes. Ce type d'appareil a émis des coulées de laves qui, en refroidissant, ont formé des orgues basaltiques.

Les Géosites à découvrir:

  •  La cascade du Ray-Pic
  • Le Maar Doris et la Moffette de Neyrac-les-Bains
  • La Coupe de Jaujac et sa coulée
  • La Gravenne de Thuyets et le pont du diable
  • La Juxtaposition de coulées au château de Pourcheyrolles
  • Le Maar de la Vestide du Pal
  • La Coupe d'Aizac et sa coulée
  • Les Sucs de Breysse
  • Le maar du Chambon
  • Le Suc de Bauzon
  • La Superposition de coulées à Pont-de-Labeaume
  • Le Volcan du Souilhol
  • La Gravenne de Montpezat –sous-Bauzon
  • La Superposition de coulées à l'Amarnier

 

Actualités

Un site web dédié au Partage des eaux

Un site web dédié au Partage des eaux

Le Parc vient de mettre en ligne le nouveau mini-site Internet dédié au parcours artistique LE PARTAGE DES EAUX. La programmation estivale, les...

4 dimanches Nature ô Jardin 2017

4 dimanches Nature ô Jardin 2017

Découvrez en famille comment accueillir la nature au jardin À LA MAISON DU PARC À JAUJAC

Rendez-vous Géologiques : l'intégralité du programme 2017

Rendez-vous Géologiques : l'intégralité du programme 2017

A partir de l’été 2017, le parcours artistique «Le partage des eaux » révélera des œuvres d’artistes internationaux le long de cette...

Voir toutes les actualités

Le Parc en images



Voir la photothèque